Les hépatites virales A, B, C, D, et E

Il s’agit de virus hépatotropes, c’est-à-dire lésant préférentiellement le foie. On les appelle également les virus alphabétiques pour leurs noms : l’hépatite A, B, C, Delta et E.

 

Hépatites A et E

Modes de transmission :

Les hépatites A et E se transmettent par voie oro-fécale, par ce que nous ingérons : eau souillée ou aliments contaminés par les selles de personnes ou d’animaux contaminés eux-mêmes.

L’hépatite A se rencontre souvent à l’étranger lors d’un voyage dans un pays où les conditions sanitaires sont moins bonnes qu’en France.

L’hépatite E se voit de plus en plus dans notre pays, plus précisément dans le Sud de la France. Cette dernière est souvent associée à l’ingestion de charcuteries de foie n’ayant pas été suffisamment cuites.

Forme clinique :

Ces 2 hépatites prennent une forme clinique aiguë.

Elles peuvent être totalement asymptomatiques et on se rend compte alors de l’infection a posteriori sur une prise de sang avec une sérologie.

Lorsqu’elles sont symptomatiques, l’infection se caractérise comme n’importe quelle infection virale : fièvre, courbatures, maux de tête. Une jaunisse peut apparaître, d’abord dans les yeux puis sur la peau. Cette jaunisse que nous appelons ictère dans notre jargon médical doit amener à consulter votre médecin traitant.

Evolution :

Ces 2 infections virales guérissent spontanément en quelques semaines mais peuvent parfois être responsables de forme sévère qui nécessiteront des soins spécialisés.

Prévention :

Il existe un vaccin contre l’hépatite A fortement recommandé pour les voyageurs et les malades chroniques du foie. Ce vaccin n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

 

Hépatite B et C

Les hépatites B et C sont les plus connues.

Modes de transmission :

Elles se transmettent par voie parentérale c’est-à-dire par voie sexuelle, sanguine et materno-foetale pour l’hépatite B et quasiment exclusivement par voie sanguine pour l’hépatite C.

Des maladies silencieuses :

Contrairement aux hépatites A et E, les virus B et C sont très rarement symptomatiques et se chronicisent fréquemment pouvant altérer le foie et son fonctionnement silencieusement.

On peut passer 40 ans sans savoir que l’on est infecté par une hépatite B ou C !

Faites-vous dépister :

Si vous pensez avoir été potentiellement infecté par ces virus dans ces situations à risque :

  • transfusions avant 1992,

  • prise de drogues par voie intra-veineuse ou nasale,

  • rapports sexuels à risque,

il est important d’en parler et de demander à son médecin traitant à se faire dépister.

Traitement et suivi :

Aujourd’hui l’hépatite C se guérit dans plus de 95% des cas avec un traitement court de maximum 3 mois, par comprimés, sans effets indésirables.

L’hépatite B nécessite un suivi régulier avec un hépato-gastro-entérologue, il décidera de faire une surveillance par prise de sang et échographie ou de débuter un traitement si cela est justifié.

Prévention :

Il existe un vaccin contre l’hépatite B fortement recommandé pour tous, obligatoire désormais pour les enfants depuis 2019. Il est remboursé par la sécurité sociale.

 

L’hépatite Delta

L’hépatite Delta est toujours associée à l’hépatite B, c’est un virus qui se transmet seulement en cas d’infection préalable avec le virus B.

Il doit être recherché systématiquement en cas de découverte d’une hépatite B.

 

Pour aller plus loin :

 

https://dubruitcontrelhepatitec.com/

http://www.soshepatites.org/

https://afef.asso.fr/la-maladie/maladies/

https://www.snfge.org/content/le-foie-et-les-voies-biliaires

2-4, Route de Paris

44314 NANTES CEDEX 3

Pour les urgences vitales, contacter le 15 ou le 112
  • facebook

© 2023 by Maple Park Family Practice. Proudly created with Wix.com