Coloscopie : endoscopie du colon et rectum

 

La coloscopie  

 

La coloscopie permet d'examiner la muqueuse du côlon et de détecter d'éventuelles anomalies. Elle consiste en l'utilisation d'un endoscope, qui est un appareil souple comprenant un objectif et une source de lumière permettant de visualiser l'image sur un moniteur vidéo. 

Cet examen est pratiqué afin d'évaluer la muqueuse du rectum, du colon, et de la partie terminale de l'intestin grêle. Elle peut être pratiquer pour réaliser plusieurs objectifs :

- le diagnostic : dépistage de polypes, diagnostic de cancer ou de maladie inflammatoire

- le pronostic : évaluation de l'inflammation muqueuse

- le traitement : exérèse de polypes, mucosectomie ou dissection sous-muqueuse.

Les informations suivantes ne se substituent pas à l'information délivrée par votre médecin gastro-entérologue.

Quelle préparation est nécessaire avant la coloscopie ? 

 

En règle générale, la préparation consiste en la prise orale d'une solution spéciale assurant un nettoyage recto-colique, ainsi que la réalisation d'un régime sans résidus. Le côlon doit être parfaitement propre pour que la procédure soit complète et que la détection des anomalies soit optimale.

Différents types de préparation existent, et le choix sera effectué par votre médecin gastro-entérologue.

Puis-je prendre mes médicaments actuels avant la coloscopie ? 

La plupart des médicaments peuvent être poursuivis pour cet examen. Cependant, certains médicaments peuvent interférer dans sa réalisation. Il est nécessaire d'informer votre médecin gastro-entérologue de la prise de certains médicaments comme l'aspirine, la prise d'anti-inflammatoires, les anticoagulants (antivitamine K), ou encore la prise orale de fer. Certains d'entre eux seront arrêtés ou remplacés : ce choix est effectué en collaboration avec le médecin anesthésiste.

Comment se déroule la coloscopie ?

La coloscopie est bien tolérée et provoque peu de douleurs. Elle peut être pratiquée dans certains cas sans anesthésie, notamment lorsqu'il existe une contre-indication anesthésique ou lorsque le choix d'une hypnose a été fait. Au décours de l'examen, il est possible de ressentir des ballonnements ou des crampes, reliés à l'insufflation d'un gaz pendant la coloscopie.

 

Votre médecin gastro-entérologue progresse lentement à l'aide d'un coloscope au sein du colon pour un examen minutieux de la muqueuse colique. La procédure prend habituellement 15 à 60 minutes et sera réalisée le plus souvent en hôpital de jour.

Que faire si la coloscopie montre une anomalie ? 

Si votre médecin gastro-entérologue objective une anomalie au cours de l'examen, il peut introduire une pince à travers le coloscope pour obtenir une biopsie (échantillon de la muqueuse du côlon) qui sera analysée. Les biopsies sont utilisées pour identifier de nombreuses pathologies. Si la coloscopie est réalisée pour identifier un saignement, son contrôle peut être obtenu par l'utilisation de médicaments injectés, clips, ou par coagulation (plasma argon).

 

La mise en évidence de polypes pendant la coloscopie mènera le plus souvent à la résection endoscopique. Ces procédures ne causent habituellement pas de douleurs. 

Qu'est ce qu'un polype et pourquoi faut-il le réséquer au cours de la coloscopie ? 

Les polypes sont des excroissances anormales de la muqueuse du côlon qui sont habituellement bénignes (non cancéreuses). Ils varient en taille, de quelques millimètres à plusieurs centimètres.

 

Il en existe de différents types selon leur classification histologique avec des risques de dégénérescence distincts :

- polypes hyperplasiques,

- adénomes

- polypes festonnés avec ou sans dysplasie.

 

L'étude de l'aspect macroscopique du polype pendant l'examen permet de définir le plus souvent l'aspect bénin ou malin (cancéreux), mais ne se substitue pas à un examen anatomopathologique. L'exérèse de chaque polype est donc indispensable. La détection précoce et la résection des polypes à risques est un moyen important et scientifiquement prouvé de prévention du cancer colorectal

Comment sont enlevés les polypes pendant la coloscopie ? 

 

La plupart des polypes retrouvés par coloscopie peuvent être complètement éliminés pendant l'examen par un médecin gastro-entérologue aguerri aux techniques de polypectomies.

 

Les techniques de résection disponibles sont : 

- la Polypectomie simple

- la Mucosectomie (Endoscopic Mucosal Resection)

- la Dissection sous muqueuse (Endoscopic Submucosal Resection)

 

Le choix de la technique prend en compte la taille de la lésion, son extension latérale, sa localisation, et l'extension présumée en profondeur.

 

La pièce retirée est ensuite adressée en anatomopathologie pour analyse.

Quelles sont les complications possibles de la coloscopie ? 

 

La coloscopie et la polypectomie sont des procédures bien tolérées. Les complications sont rares et sont principalement : une perforation colique (<1% en situation diagnostique, et de l'ordre de 2-3% en cas de mucosectomie) et un saignement digestif (5% dans les suites d'une résection de polypes).

 

 

RAPPEL IMPORTANT: 

Cette information est uniquement destinée à fournir des orientations générales. Elle n'est pas exhaustive et ne fournit pas de conseils médicaux définitifs. Cet examen est soumis à une prescription médicale.

Aucun rendez-vous ne sera donné sans une prescription médicale. 

2-4, Route de Paris

44314 NANTES CEDEX 3

Pour les urgences vitales, contacter le 15 ou le 112
  • facebook

© 2023 by Maple Park Family Practice. Proudly created with Wix.com